Réseaux de surveillance des macroalgues et des angiospermes intertidaux et subtidaux

En matière de végétation benthique, la DCE prend en compte :


l’étendue et la composition des ceintures de macroalgues en zones rocheuses,

Technique du quadrat pour la mesure du taux de recouvrement des algues intertidales (photo: CSLN)

 

Illustrations des principales espèces de macroalgues rencontrées sur les côtes de la Manche en domaine intertidal (photo CEVA-AE):

Fucus serratus

Fucus vesiculosus

Ascophyllum nodosum

Fucus spiralis


-  les proliférations et échouages d’algues vertes opportunistes (signes d’eutrophisation),

 

 


-  l’étendue et la densité des herbiers de phanérogames (Zostères) sur sédiments meubles.


Les méthodologies de surveillance pour ces différents éléments de qualité ont été définies au niveau national, et les réseaux ont été mis en œuvre à partir de 2007. Cependant, les métriques et grilles de classification ne sont pas finalisées.

L’évaluation actuelle de l’état écologique ne prend donc pas encore en compte ces éléments de qualité.

 Il est cependant possible d’identifier les sites touchés par les échouages d’algues vertes.

 

 

carte des stations de suivi des macroalgues fixées en zone intertidale et subtidale.

carte des stations de suivi des angiospermes (zostère)

 
Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la mer Agende de l'Eau Seine Normandie