Des compétences, des moyens et des partenaires multiples

La diversité des types de suivis (paramètres, organismes, hétérogénité des milieux) se traduit par une grande variété des moyens matériels et nautiques nécessaires pour la réalisation des campagnes sur l’estran ou en mer : mesures in situ par sondes multiparamètres,  prélèvements d’eau par bouteille océanographique ou par pompes et flaconnages spécifiques pour la chimie,  prélèvements de sédiments par carottiers (suivi chimique) ou par benne (suivis benthiques), suivis surfaciques des couvertures végétales à pied (sur l’estran) ou en plongée (en zone subtidale), suivis aériens et satellitaux (couverts végétaux) .

 

 

 

 

La complexité de la mise en œuvre de ces réseaux, et la diversité des compétences nécessaires, amènent à mobiliser de multiples partenaires scientifiques et techniques (GEMEL, CSLN, MNHN, ECOSUB, CEVA, CEMAGREF, SMEL, SyMEL, Marine Nationale, bureaux d’études…).


La coordination générale et le financement des réseaux de surveillance DCE sont assurés par l’AESN et l’IFREMER.
Des suivis complémentaires de bassin sont mis en œuvre pour répondre à des enjeux régionaux, avec le soutien des DREAL et de certaines collectivités territoriales.

 
Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la mer Agende de l'Eau Seine Normandie