Evaluation de l'état des masses d'eau littorales

Pour chaque masse d’eau, un état écologique et un état chimique sont établis.

L’état écologique, est lui-même défini selon les états suivants :


     - L’état biologique, basé sur une analyse des éléments de qualités biologiques suivants :

 

          - Le phytoplancton et les paramètres physicochimiques associés


          - Les macroalgues et phanérogames marines (angiospermes)


          - Les invertébrés benthiques


          - Les poissons (uniquement pour les masses d’eau de transition)

 

     - L’état hydromorphologique basé sur l’évaluation de l’intensité et la zone d’impact des perturbations

    - L’état chimique « spécifique » basé sur des polluants spécifiques de l’état écologique et complémentaires aux substances de l’état chimique mais n’ayant pas encore fait l’objet d’une liste spécifique ; il ne sera donc pas évalué dans le présent document.

     - L’état physico-chimique basé sur  l’oxygène dissous, la température, la transparence et la salinité (les   nutriments ne font pas encore l’objet d’un indicateur finalisé)

      

L’état chimique quant à lui, est déterminé au regard des normes de qualité environnementale (NQE) des 41 substances prioritaires de la DCE

 

L’état global est défini suivant le principe illustré ci-dessous:

 

 

Rappel sur la méthodologie de la classification des masses d'eau:

Selon la DCE, l’état biologique correspond à la qualité de la structure et du fonctionnement des écosystèmes aquatiques. Sa définition en cinq classes s’établit sur la base d’un écart aux conditions de référence par type de masse d’eau. Ces conditions de référence sont établies comme les  composantes optimales de la qualité biologique.
Elles sont déterminées à partir d’analyses spatiales, de données historiques, de modélisation et de jugements d’experts. Dès lors, un site considéré comme ayant un statut biologique optimal  représente les meilleures valeurs des métriques sélectionnées.

Ainsi, pour une masse d’eau donnée, le ratio entre le statut d’un élément de qualité biologique (BQE : Biological Quality Element) et le statut de référence est calculé, et est défini comme l’EQR  ("Ecological Quality Ratio"). Il correspond au rapport entre la valeur de la métrique mesurée et la valeur de la métrique dans des conditions de référence. L’état biologique est alors exprimé sur une échelle de 1 (correspondant à la condition de référence) à 0 (mauvais état), subdivisée en 5 classes de qualité.

 

 
Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la mer Agende de l'Eau Seine Normandie